On connaissait les livres de vulgarisation scientifique sous toutes leurs formes (roman, science-fiction, BD, etc.) Eh bien voici un nouveau genre le Manga.
Nostalgique d’Il était une fois… la Vie, vous avez envie de redécouvrir, ou de faire découvrir à vos enfants, des aspects du corps humain avec humour ? Alors, foncez vous procurer Les Brigades Immunitaires.

Il y a plus de 30 ans, Il était une fois… la Vie

On ne présente plus la série franco-japonaise diffusée à l’époque sur France 3. Elle a permis à beaucoup de gens de découvrir de l’intérieur ce qui se passe en nous. Une façon comme un autre d’enrichir sa connaissance, avec humour, histoire et véracité scientifique.
Pourtant la créatrice du manga Les Brigades ImmunitairesAkane Shimizu-, dont la traduction littérale japonaise serait plutôt Les cellules au travail, ne la connaissait pas.

@Akane Shimizu / Kodansha Ldt

Si la thématique globale se ressemble, l’approche est elle bien différente entre les deux séries. Ici, le corps humain n’est pas représenté formellement. On évolue dans un paysage plus proche de l’urbain que nous connaissons avec ses bâtiments, ses usines, ses machines et autres gadgets d’un monde industriel.

@Akane Shimizu / Kodansha Ldt

L’éternuement prend ainsi la forme de lancement d’une fusée dans laquelle on envoie tous les indésirables. Une égratignure se représente par un trou noir qui aspire au-dehors tous les globules à sa portée.
Le point de départ de l’inspiration d’Akane Shimizu n’est autre qu’une demande de sa petite soeur. En proie à la compréhension difficile d’une leçon sur le système immunitaire, elle lui demande de l’aide. S’en suit un travail remarquable sur le sujet avec un grand souci du détail.

Des héros anthropomorphes dans un shônen de combat

@Akane Shimizu / Kodansha Ldt

Le shônen est le genre de manga le plus prolifique au Japon. Traduisible par “adolescent”, il désigne les mangas pour les jeunes garçons où personnages, combats et humour se mélangent allègrement.
Comme tout manga, les protagonistes sont des personnages classiques, aucune représentation de cellules du corps humain ici.
Les méchants sont, quant à eux, en fonction de leurs catégories, plus proches des monstres humanoïdes, des insectes ou même des zombies.
Au coeur de l’histoire, deux personnages principaux : un globule blanc et un globule rouge. Le premier, personnage masculin, au grès des épisodes et entre deux crises immunitaires à gérer, flirte légèrement avec son équivalent féminin.

Série didactique

Le choix est réellement fait de divertir en vulgarisant. Ce manga garde ainsi une grande dimension scientifique des sujets abordés. Parfois, l’auteure, nous embarque même dans des descriptions méticuleuses du fonctionnement de certaines cellules pour documenter son histoire.
Son travail renferme ainsi une réelle densité avec une précision dans les thématiques abordées. Tout au long de la lecture, des encarts sont proposés au lecteur contenant la correspondance entre le personnage et la fonction qu’il occupe dans le corps.
L’ajout d’un humour décapant accompagnant en tout point l’action confère à ce manga une réelle dimension ludo-pédagogique.
Publiée depuis 2015 au Japon dans la revue Shônen Sirius, la série a rencontré un franc succès dès son premier volume. Dès 2016, elle intègre le top 50 (au rang 7) des meilleurs mangas pour garçon.

Adaptation française et version anime

Depuis fin mai 2017, la série est publiée aux éditions Pika. Et les fans ont eu la grande joie de retrouver le 8 juillet 2018 leur série adaptée ce coup-ci en anime sur la plateforme Wakanim.

Synopsis : Les Brigades Immunitaires – Leur mission ? Défendre notre corps ! Bienvenue dans le combat quotidien des globules blancs et rouges ! Omniprésents dans tout le corps, les globules côtoient tous les agents de notre organisme et ils sont le baromètre de notre santé. Nos cellules font face tous les jours à bien des dangers qui nous sont familiers : pneumocoque, allergie au pollen, grippe, intoxication alimentaire, insolation… La guerre pour préserver notre santé ne fait que commencer !

13 épisodes au total sont prévus, ce qui ne permettra pas d’aborder les 25 chapitres de cet opus. En fonction du succès rencontré, on s’attend évidemment à une suite de saisons !

Un manga utilisé… pour sensibiliser au don du sang

Nos amis japonais ne manquent pas de ressources. Les organismes liés au gouvernement et autres associations puisent souvent dans la pop culture pour faire leur promotion. Ainsi, la Croix Rouge Japonaise, a profité de la sortie de l’anime au japon pour sensibiliser les jeunes au don du sang en remerciant les donneurs par la découverte en avant-première du premier épisode de la série, une semaine avant la diffusion télévisuelle !

Pourtant avant de commencer à traiter le sujet, la mangaka Akane Shimizu avoue ne rien connaître à cette thématique ! À l’aide d’ouvrages scolaires puis de manuels plus compliqués, sous le regard d’un consultant en domaine médical chaque notion est vérifiée pour ne pas être mal vulgarisée.
Comme quoi la compétence de vulgarisation est parfois là où l’on ne l’attend pas !
À vos mangas.

Pour aller plus loin :

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :