Qui dit langage, dit bien souvent dans l’inconscient collectif : mots. Et pourtant, en y regardant bien à deux fois, il existe d’autres formes de langages.
Le constat est cependant le même pour tous ces types : plus le temps passe, plus ils disparaissent inexorablement. On estime que d’ici 2100, seules 50 % des langues vivantes actuelles seront encore usitées. Quid de la diversité linguistique remarquable apparue jusqu’au XVe siècle environ ? Elle s’appauvrit depuis trois siècles de centaines de langues qui s’éteignent parfois sans faire le moindre bruit.

Une langue née, une autre meurt

La disparition d’une langue peut aussi consister à son altération radicale dans sa structure grammaticale ou sa prononciation. Ce qui la rend totalement incompréhensible aux locuteurs précédents. Même si bien souvent les modifications sont lentes et peu d’humains vivent assez longtemps pour assister à cette mutation ! Les langues s’éteignent avec leurs locuteurs ou mutent avec les générations nouvelles.
Un terrain de jeu passionnant à étudier pour de nombreux chercheurs.

Études de l’évolution : même le domaine des langues y a droit !

Quand on parle d’étude de l’évolution, avant même d’aller plus loin, on se focalise sur Darwin et les autres grandes théories. Mais il existe d’autres chercheurs (en plus petit nombre certes) qui l’étudient sous un autre angle : celui de l’évolution des langues au fil des âges. Une équipe se situe notamment au Max-Planck Institut (à Iena) en Allemagne. Le groupe de recherche « The Mint », sous la direction du Dr. Olivier Mortin, développe depuis mai 2018 un nouveau projet hors du commun.

Des expériences généralement pas fun

Pour leurs expériences linguistiques, les chercheurs invitent régulièrement des humains pour réaliser des tests dans un temps donné avec des modalités bien précises. Un cadre rigide qui ne convient plus aux expérimentateurs comme aux participants.
Alors petit à petit, une nouvelle idée est née… L’idée d’une expérience d’un nouveau genre, sans temps, sans contrainte. Serions-nous capables de communiquer autrement ?

Jouons à créer un langage

© Max Planck Institute for the Science of Human History

En moins temps qu’il en faut pour le dire, le projet Color Game voit le jour. Voici donc une application ludique qui propose à tout un chacun, muni de son smartphone, de participer à la création d’un langage. Afin de faciliter la conception, un objectif simple a été choisi : communiquer des couleurs. Comment ? En utilisant un ou plusieurs symboles en noir et blanc.
Les joueurs se défient et proposent ainsi la conception d’un langage visuel de symboles monochromes décrivant une gamme de couleurs aussi précisément que possible.

Simple et ludique

Pas de contrainte de temps, le jeu se pratique en direct ou en différé. Les chercheurs quant à eux, étudieront précisément chaque partie afin de structurer l’émergence de nouveaux signes abstraits, leur modification de sens ou de forme au cours du temps. Les choix et leurs évolutions, selon les groupes de joueurs, permettront, enfin, ils l’espèrent, de proposer une explication à l’évolution du langage humain au cours des âges.
Mais soyez rassurés, ici, aucune mauvaise réponse, aucun remue-méninges et autres énigmes sophistiquées.

Serious game en sciences du langage

© Max Planck Institute for the Science of Human History

Color Game a tout d’un serious game, avec même un mode de jeu qui peut totalement dérouter l’utilisateur loin des concepts parfois sérieux et très encadrés de ce type de jeux.

En mode un contre un ou mutlijoueurs, en 5 minutes ou plusieurs heures, vous laisserez vous tenter par l’expérience ? Une façon originale d’occuper vos trajets en participant, pourquoi pas, aux prémices d’une nouvelle langue universelle….

Pour aller plus loin :

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :