Il est une région dont la richesse de la faune est encore bien méconnue. Là où les Andes rencontrent la forêt amazonienne, bien des espèces restent à découvrir. De nombreux scientifiques de différentes nationalités partagent des expériences de récolement sur le terrain. Ces campagnes de récolte sauvage permettent d’identifier les mystérieux habitants de cette zone, « corne d’abondance insectoïde ».
Début juillet, les chercheurs du département Biodiversité de l’Université de Turku en Finlande ont publié une étude décrivant pas moins de 7 nouvelles espèces de guêpe. Attention, l’une d’elles pourrait bien inspirer les prochains monstres de science-fiction….

Taille fine : globalement mesurée

HANDOUT – – Handout -A new wasp species unknown to science differs from other parasitoid wasps due to its massive stinger. The new species named Clistopyga crassicaudata was discovered in the western Amazonia.Credit: Kari Kaunisto Foto: Kari Kaunisto

Pas de quoi concurrencer les frelons asiatiques et leur dimension hors normes. Notre petite nouvelle venue mesure environ 1 cm. Elle est même moins grande que nos spécimens européens qui eux mesurent environ 1,5 cm. Répondant au « doux » nom de Clistopyga crassicaudata, elle fait partie de la famille des ichneumonoïdés. Cette charmante famille rassemble les insectes ayant pour habitude… de parasiter d’autres insectes ! Délicieuse pratique. Heureusement qu’ils font cela entre eux ! Il s’agit donc d’une guêpe parasite. Comme tout parasite, elle va utiliser un système d’aiguillon pour pondre dans son hôte favori. Le but ? Assurer un garde-manger local à sa future progéniture. Eh oui, les oeufs une fois éclos, les larves n’auront pas à bouger pour trouver leur substance nutritive.

Un dard surdimensionné

HANDOUT – – Handout -Stachel (Ovipositor) von Clistopyga crassicaudata.Credit: Kari Kaunisto Foto: Kari Kaunisto

Là où notre petite nouvelle se différencie de sa famille, c’est par la longueur et l’épaisseur de son dard… Il mesure pas moins de 4 mm de long, ce qui, si vous avez suivi, correspond tout de même à environ la moitié de sa taille !
Autre particularité, il est par ailleurs très large. Cette singularité lui permet de servir à la fois pour l’injection de venin et pour la ponte des oeufs.
Aujourd’hui, les chercheurs ne peuvent que cependant imaginer l’utilité et le mode de fonctionnement de cet appendice, car il faudrait des études de terrain plus poussées pour étudier cette guêpe parasitoïde dans son milieu naturel. Cette approche permettrait de décrire plus précisément les habitudes de l’espèce et de déchiffrer son histoire évolutive.

Araignées : fuyez dare-dare…

Les guêpes de la famille des Clistopyga sont plutôt rares. Elles ont la particularité d’avoir pour hôte les araignées ou leurs sacs d’oeufs. Elles recherchent donc les lieux de vie de leur proie « multipattes » avant de les paralyser par injection de venin rapide. La guêpe a ainsi, en suivant, tout le temps de poindre ses oeufs dans, ou sur le dos de l’araignée. Les larves mangeront directement l’araignée paralysée et/ou ses oeufs pour se développer.

Les espèces inconnues sont, de nos jours, un argument de taille pour préserver ces endroits à la biodiversité si riche. Tant que des chercheurs s’intéresseront à découvrir toute la vivacité de ces zones et à décrire des espèces aux propriétés étonnantes et déroutantes, on peut espérer une certaine forme de protection de ces sanctuaires.
On estime que près de 8,7 millions d’espèces vivent sur Terre. Nous n’en connaissons qu’environ 14,1 %, soit 1,23 million. Autant dire que les chercheurs ont encore un terrain de jeu énorme à explorer, même si beaucoup d’espèces auront malheureusement disparu avant qu’on les découvre…


Pour aller plus loin :

* Près de 8,7 millions d’espèce peuplent la Terre, le Monde 2011
* How Many Species Are There on Earth and in the Ocean ? 2011, étude complète, journal Plos.
* The Neotropical species of Clistopyga (Hymenoptera, Ichneumonidae, Pimplinae). Part II : the C. isayae species group, with the description of seven new species, 2018, Zootoxa

 

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :