Non, ceci n’est pas un article sur la rivière allemande de 61 km de long qui coule en Rhénanie. Il s’agit ici de parler du flux de connaissances partagées lors du Forum des Nouvelles Initiatives en Médiation Scientifique : le NIMS.

À la source

On ne présente plus le concours Ma thèse en 180 secondes (MT180) qui est un succès depuis sa première édition en 2014 en France. Sa mise en place dans notre pays a été prise en charge par le CNRS (le Centre National de la Recherche Scientifique) et la CPU (Conférence des Présidents d’Université). En 2016, ces deux porteurs du projet ont eu l’idée de créer un colloque en amont de la finale nationale du concours. Après tout, ce format très court de vulgarisation scientifique ouvert aux doctorants du monde entier peut être une source d’inspiration pour renouveler les modes de médiations scientifiques auprès des professionnels du secteur. Le forum des Nouvelles Initiatives en Médiation Scientifique est né.

Premiers rapides en 2016

La première édition de ce forum NIMS a eu lieu à Bordeaux qui accueillait alors la finale MT180. Une édition réussie qui a rassemblé pas moins de 200 participants. Chercheurs, doctorants, étudiants, services de communications et de médiations, professionnels de la médiation… tous ont embarqué sur la croisière d’un jour pour découvrir les nouveaux modes de narration pouvant s’offrir à eux. Et les pratiques innovantes ne manquent pas.
Le public est friand de comprendre la science et ses enjeux. Quant aux chercheurs, ils se rendent compte du rôle d’influx qu’ils peuvent jouer. Il suffit donc de trouver le bon moyen de toucher la curiosité du public.

Débordement d’idées

La première édition a abordé la diversité de tons et de formats utilisables :
* la médiation scientifique au Québec (par l’Acfas) : un bel exemple de réussite dans le domaine (leur version de la fête de la science existe depuis plus de 80 ans déjà !!!)
* les vidéos Youtube
* les programmes télévisés
* la bande dessinée
* les réseaux sociaux (notamment Twitter)
* les spectacles et autres mises en scène
* ou encore la contrainte de temps
Finies la « vulgarisation à l’ancienne » et la diffusion à sens unique. Place à l’humour, aux expériences pour les jeunes à la télé (même si l’émission On n’est pas que des cobayes a disparu), aux expériences scientifiques purement destinées à la vulgarisation (on pense au Théâtre des négociations pièce de théâtre collaborative qui a permis au public de jouer la COP21 avec 6 mois d’avance !), aux expériences loufoques : la NanoCar Race une course de voitures faites avec… une seule molécule !
Bref une science dépoussiérée, malmenée, décoiffée… pour devenir branchée !

L’irrigation continue

En 2017, le forum a fait escale à Paris. Nouveau safari des formats autour de débats vivants, interactifs et illustrés. Quelques gouttes d’humour pour dérider la science, quelques notes de musique pour l’adoucir (concerts et comédies musicales scientifiques), et un soupçon de sciences humaines autour notamment d’un Vase Qui Parle. Les Toulousains ont pu découvrir ce dernier dispositif au musée Saint-Raymond cette année-là.
Il était aussi question de sciences participatives et des expositions virtuelles de demain.
Une édition qui remporte elle aussi un franc succès, de quoi pérenniser le NIMS.

Prochain port d’attache : Toulouse

Toulouse, accueillant la finale nationale de MT180 le 13 juin prochain au TNT (Théâtre National de Toulouse), le NIMS débarque dans ses bagages ! Reste-t-il encore des initiatives à aborder ? Mais oui, la médiation scientifique bouillonne d’idées, de remous, déversant sans cesse (avec un débit remarquable) de nouvelles idées.
Au programme cette année :
*Pint of Science le festival où bières et sciences sont autorisées et avec bonne conscience
* le jeu en médiation : un pari risqué pour quel succès ?
* le Science Comedy Show ou comment le stand-up scientifique fait son apparition
* la relation en binôme scientifique-médiateur : symbiose, collaboration, difficultés… retour d’expériences
* le blob : un sujet aux multiples formats de vulgarisation (du film d’animation au documentaire en passant par les livres et autres articles ou conférences)
* et enfin Nouvelle source d’information scientifique : Youtube ? Forces et faiblesses.
Il y en a pour tous les goûts et tous les styles.

Aucun barrage à votre inscription

Que vous soyez juste curieux, impliqués, ou pas encore, suivez le courant ! Venez découvrir les initiatives innovantes en médiation scientifique, et ceux qui les portent, qu’ils soient scientifiques ou médiateurs.
Embarquez vite, c’est gratuit, ça se passe ici : Inscriptions.
Pour le programme complet : Programme.
Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, le forum sera diffusé en direct sur la page dédiée.


Pour aller plus loin :

* Vidéos des éditions précédentes du NIMS : NIMS 2016, NIMS 2017
* Site web Devocité : Le Vase Qui Parle
* Inscription à la finale MT180

 

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :